La corrosion sous l'isolation (CUI): les 7 méthodes d'inspection que vous devez connaître

Vincent Demers-Carpentier

PEC Applications Engineer

La corrosion sous l'isolation (CUI) est l'un des processus de corrosion les plus difficiles à prévenir. La raison en est que, peu importe les précautions prises, l'eau s'infiltre invariablement dans l'isolant et commence son sale boulot - parfois invisible jusqu'à ce qu'une fuite du processus se produise. Les données montrent qu'environ 60% des fuites de tuyaux sont causées par CUI. Ce n'est pas bon.

La CUI est difficile à trouver car l'isolation couvre le problème de corrosion jusqu'à ce qu'il soit trop tard. Le retrait de l'isolant, l'inspection, puis le rétablissement de l'isolant après l'inspection est un ** processus coûteux **. L'inspection sans enlever l'isolant et les gaines anti-intempéries ** réduit considérablement le coût des inspections **. Les méthodes d'essais non destructifs pour détecter les CUI de cette manière sont donc un ** avantage majeur pour l'industrie **.

Il existe un certain nombre de méthodes utilisées aujourd'hui pour inspecter la CUI. Aucune méthode n'est jamais utilisée seule - plusieurs méthodes se complètent pour des résultats optimaux, mais ce n'est pas l'objet de cet article.

La façon la plus courante et la plus simple d'inspecter la corrosion sous l'isolation est de ** couper les bouchons dans l'isolation ** qui peuvent être retirés pour permettre les tests par ultrasons. Les autres méthodes couramment utilisées sont la radiographie et l'élimination complète de l'isolation. Des méthodes plus avancées incluent le courant de Foucault pulsé. Voici les ** sept méthodes ** les plus courantes d'inspection pour CUI avec leurs avantages et leurs inconvénients.

L'inspection visuelle

La première et la plus simple méthode d'inspection est, bien entendu, l'inspection visuelle. Il s'agit de ** retirer l'isolant **, de vérifier l'état de surface du tuyau et de ** remplacer l'isolant **. C'est aussi la ** méthode la plus coûteuse et la plus longue **. La logistique de l'enlèvement de l'isolant implique parfois l'amiante et les complications qui en découlent. Des problèmes liés au processus peuvent également survenir si l'isolant est retiré pendant que la tuyauterie est en service. De nos jours, les inspections visuelles sont généralement effectuées avec des scanners visuels portables, ce qui permet un dimensionnement précis et traçable de la corrosion de surface au diamètre extérieur.

Il existe deux types de base d'inspection visuelle:

Rétrodiffusion des neutrons

Cette méthode, telle qu'elle est utilisée pour les END, est conçue pour détecter ** l'isolation humide ** dans les tuyaux et les récipients. Une source radioactive émet des neutrons de haute énergie dans l'isolation. S'il y a de l'humidité dans l'isolation, les noyaux d'hydrogène atténuent l'énergie des neutrons émis. Le détecteur de jauge de l'instrument d'inspection affiche un nombre de neutrons à basse énergie proportionnel à la quantité d'eau dans l'isolant. ** Des comptes élevés ** par période de temps indiquent plus d'humidité et une probabilité plus élevée de présence de CUI.

Rayons X ou radiographie pour détecter la CUI

Les rayons X sont utilisés de diverses manières pour détecter les CUI, comme la radiographie en temps réel (RTR), la radiographie calculée (CR) et les réseaux de détecteurs numériques (DDA; détecteurs à écran plat).

Radiographie en temps réel

727/5000 Le RTR offre une vue du ** profil de diamètre extérieur d'un tuyau ** à travers l'isolation. L'appareil en temps réel a une source de rayonnement et un ** intensificateur / détecteur d'image **. Il existe aujourd'hui deux grandes catégories d'appareils RTR; une utilisant une source de rayons X et une utilisant une source radioactive. Chacun a ses propres avantages et inconvénients, mais les systèmes à rayons X offrent une bien meilleure résolution que les équipements de type isotopique. S'il y a un changement dans le profil de diamètre extérieur, cela signifie normalement une ** accumulation de corrosion **. Cependant, il n’est pas possible de mesurer l’épaisseur et il est difficile de corréler la perte d’épaisseur de paroi et le profil de corrosion. La méthode est limitée aux petites structures et nécessite un accès des deux côtés.

Radiographie calculée

La radiographie calculée (CR) utilise un équipement très similaire à la radiographie conventionnelle, sauf qu'à la place d'un film pour créer des images, il ** utilise une plaque d'imagerie ** en phosphore photostimulable. Une cassette spéciale placée sous la partie du corps ou l'objet à examiner abrite la plaque d'imagerie et l'exposition aux rayons X est effectuée. Par conséquent, au lieu de prendre un film exposé dans une chambre noire pour le développer dans des réservoirs de produits chimiques ou un processeur de film automatique, la plaque d'imagerie passe par un scanner laser spécial, ou ** lecteur CR **, qui lit et numérise l'image. L'image numérique peut ensuite être ** visualisée et améliorée ** à l'aide d'un logiciel avec des fonctions très similaires à d'autres logiciels conventionnels de traitement d'image numérique, tels que le contraste, la luminosité, la filtration et le zoom.

Réseau de détecteurs numériques

Les détecteurs numériques (DDA) ou détecteurs à écran plat (FPD) sont une classe ** d'appareils de radiographie numérique à semi-conducteurs ** similaires en principe aux capteurs d'image utilisés en photographie numérique et vidéo. Les rayons X traversent l'objet imagé et frappent l'un des deux types de détecteurs: les détecteurs indirects ou les FPD directs. Ils sont ** plus sensibles et plus rapides que les films **. Leur sensibilité permet une dose de rayonnement plus faible pour une qualité d'image donnée. Ils sont plus légers, beaucoup plus durables, plus petits en volume, plus précis et ont beaucoup ** moins de distorsion d'image ** que les intensificateurs / détecteurs d'image et peuvent également être produits dans des tailles plus grandes.

Mesure d'épaisseur par ultrasons

Les ultrasons, appelés UT, effectuent la mesure non destructive de l'épaisseur locale d'un élément solide en fonction du temps de vol de l'onde ultrasonore. Ce type de mesure est généralement effectué avec une jauge d'épaisseur à ultrasons. C'est efficace, mais ** limité à de petites zones **. Tout comme pour le retrait partiel de l'isolant, il est coûteux de couper les bouchons de l'isolant et peu pratique de couper suffisamment de trous pour obtenir des résultats fiables. Les bouchons d'inspection peuvent compromettre l'intégrité de l'isolation et aggraver le problème de CUI s'ils ne sont pas correctement récupérés.

Les courants de Foucault pulsés

Les courants de Foucault pulsés (PEC) sont une méthode électromagnétique pour déterminer ** l'épaisseur de paroi ** des conducteurs électriques. La sonde PEC est placée sur un tuyau ou un récipient isolé. Un champ magnétique est créé par un courant électrique dans la bobine émettrice de la sonde. Ce champ pénètre à travers le revêtement et magnétise la paroi du tuyau. Le courant électrique dans la bobine de transmission est alors coupé, ** provoquant une chute soudaine du champ magnétique **. En raison de l'induction électromagnétique, des courants de Foucault sont générés dans la paroi du tuyau. Les ** courants de Foucault diffusent vers l'intérieur et diminuent en intensité **. Ceci est contrôlé par la sonde PEC et utilisé pour déterminer l'épaisseur de la paroi. Plus le mur est épais, plus il faut de temps pour que les courants de Foucault tombent à zéro **. Les principes de fonctionnement appliqués de PEC varient d'un système à l'autre. Généralement, pour obtenir une lecture quantitative de l'épaisseur de paroi, les systèmes PEC utilisent des algorithmes qui relient le comportement diffusif dans le temps aux propriétés du matériau et à l'épaisseur de paroi.

Le PEC fait la moyenne de l'épaisseur de paroi sur une empreinte relativement grande. En conséquence, le PEC est ** adapté à la perte générale de paroi **, mais les défauts de piqûres isolés ne peuvent pas être détectés, ce qui en fait un outil de dépistage uniquement.

Conclusion

La CUI est un fléau que les essais non destructifs contribuent à atténuer, mais la variété des méthodes d'inspection ont toutes des mérites qui ne le font pas ' t nécessairement faire un meilleur que le reste. En effet, ils se complètent souvent, réussissant là où un autre échoue. Une combinaison spécifique de méthodes d'inspection dépend fortement des conditions d'inspection spécifiques.

Dites-nous ce que vous pensez dans les commentaires de votre combinaison préférée de méthodes d'inspection pour CUI et pourquoi. Il est prudent de supposer qu'aucune méthode n'éliminera jamais la CUI à moins que l'industrie ne propose des matériaux qui ne se corrodent pas.